Halocline

2011 – fl., clar., perc,, vl, vcelle, cb ou fl., clar., perc., vl, alto, vcelle – 11’40 »

Créée par Jeffrey Stonehouse, Martin Carpentier, Julien Grégoire, Johanne Morin, Émilie Girard-Charest et Yannick Chênevert, sous la direction de Lorraine Vaillancourt, le 22 août 2011 à la Salle François-Bernier, Saint-Irénée, Québec. / Premiered by Jeffrey Stonehouse, Martin Carpentier, Julien Grégoire, Johanne Morin, Émilie Girard-Charest and Yannick Chênevert, conducted by Lorraine Vaillancourt on August 22nd 2011, in the Salle François-Bernier, Saint-Irénée, Québec.

Note de programme

  • L’œuvre Halocline tient son titre du phénomène naturel du même nom. Brièvement, une halocline est en fait une couche qui se forme lorsque deux masses d’eau ne peuvent se mélanger à cause de leur forte différence de salinité, donc de densité, et de la faiblesse des courants ou elles se trouvent. Ce phénomène est fascinant puisqu’il s’agit de deux corps constitués exactement des mêmes éléments qui demeurent séparés au point de former deux mondes distincts. Je m’en suis donc inspiré pour structurer et conceptualiser l’œuvre, me donnant le défi de créer une multitude d’états différents toujours à partir de peu d’éléments de base et ce, en travaillant principalement la densité de ces états. La composition d’Halocline fut aussi pour moi l’occasion d’expérimenter sur la notion de frontières musicales.

Programme Note

  • The work Halocline inherited its title from the natural phenomenon of the same name. In short, a Halocline is a layer that is formed when two water bodies with highly different salinity level, thus highly different density level, can’t mix because of the low currents. This phenomenon is truly fascinating since it is two bodies formed by exactly the same elements that remain separated to the point of making two distinct worlds. In my composing process, I have inspired myself with that to structure and conceptualize the piece. I have given myself the challenge of creating a multitude of different states, always from the same constitutive elements, by changing the density of theses states. The composition of Halocline was also an occasion for me to experiment with the notion of musical borders.